vendredi 10 juillet 2015

Défi du jour : Faire garder son enfant sans culpabiliser


Que ce soit  tous les jours pour les parents qui travaillent ou pour se dégager quelques heures de liberté pour les mamans (ou papas) au foyer ou les couples qui tentent de maintenir un semblant de vie sociale, tout le monde est amené un jour où l'autre à faire garder son enfant.

Les modes de garde il y en a pour tous les goûts et tous les portes monnaie (la nounou, la crèche familiale, la crèche d'entreprise, la garderie, les grands parents gagas, la jeune lycéenne fauchée , la vieille voisine du coin de la rue qui adore les chats et les enfants...) Le principale étant de faire entièrement confiance à la personne qui gardera ce que nous considérons comme la prunelle de nos yeux!

Pour ma part, j'ai choisi la crèche. Il y a des points positifs comme des points négatifs mais dans l'ensemble cela nous convient assez bien.

Mais il arrive que certains matins soient plus durs que d'autres! Mini Loup traine des pieds, refuse d'avancer, pleure et (oh misère) s'accroche à moi comme une ventouse au fond d'un évier bouché. Et là : Crack!!! Mon cœur de maman se brise en mille morceaux. 
A ce moment précis le processus de culpabilisation se met en route dans ma tête!   Tout au long de la journée je me pose un milliard de questions.
- Ne serait-il pas mieux avec moi à la maison?  
- Ne devrais je pas mettre ma vie professionnelle de côté quelques années et privilégier mes enfants?
- Suis-je une bonne mère?
- Ce petit haut que j'ai repéré hier à Zara l'ont-ils encore à ma taille? (Ben quoi?!)
- Je suis sûre qu'à cette heure-ci il pleure en criant maman! oh non!
- Que faire?  Qui suis-je? Où vais-je?

Le soir venu je sors du boulot en courant plus vite qu' une sprinteuse essayant d'obtenir la médaille d'or aux JO,  sauf que la médaille c'est mon loulou! 
Et comme à chaque fois, je  retrouve Monsieur tout joyeux en train de jouer à fond avec ses petit camarades. Les dames de la crèche m'affirment qu'il a passé une excellente journée (pendant que moi je me torturais l'esprit). 

Il arrive même certaines fois qu'il refuse de venir avec moi. Je ne vous raconte pas la honte. Non, en fait tant mieux! Cela veux dire qu'il s'y sent bien. 

 -Je n'ai aucune raison de culpabiliser! Me dis-je en le trainant de force jusqu'à la voiture sous les yeux ébahis de certains passants!

Keep cool!

Retrouvez mon nouveau blog QueenMama.fr

2 commentaires:

  1. Oui, quand nous mettions notre premier chez la nounou, c'était un peu ça -_-'

    RépondreSupprimer
  2. Oh oui, je connais, on est aussi passées par là ma puce et moi! Mais il y a un truc que je pensais être la seule à avoir: Ma capacité d'insérer Zara au sein de mes réflexions les plus graves! Haha...je suis rassurée!! J'suis peut être pas si "modeuse à tendance psychopathe" que ça! lLOL
    J'adore tes illustrations pleines d'humour!
    Bises, Hindie.
    www.pardonmymom.com

    RépondreSupprimer